Les dates de déclaration d'impôts 2017

Publié le 12 mars 2017 | par Quelles-Dates

0

Déclaration d’impôts 2017 : quelle est la date limite de dépôt ?

Calendrier 2017 > Impôts > Déclaration d’impôts 2017

Vous allez bientôt devoir remplir votre déclaration d’impôts 2017 sur les revenus de l’année 2016. Deux choix sont proposés : la télédéclaration par internet ou la traditionnelle déclaration d’impôts papier. Une fois cette formalité remplie, vous recevrez un avis d’imposition.

Bientôt la déclaration d’impôts en ligne obligatoire ?

A partir de 2016, les services fiscaux vont progressivement rendre la télédéclaration obligatoire. Dans un premier temps, seuls une certaine catégorie de foyers sont concernés mais à partir de 2019, tous les foyers équipés d’une connexion internet devront déclarer leurs impôts en ligne.

  • Télédéclaration d’impôt obligatoire dès 2017 : tous les contribuables dont le revenu fiscal de référence de 2014 est supérieur à 40 000 €.

Date d’ouverture du service de déclaration en ligne : mardi 12 avril.

Déclaration d’impôts 2017 : les dates limites de dépôt

La date limite de dépôt de votre déclaration dépend du mode utilisé et de votre département de résidence. Vous trouverez ci-dessous les dates limites selon votre cas.

Déclaration papier

  • Date limite de dépôt : mardi 17 mai 2017 pour tous les départements, cachet de la poste faisant foi.

Déclaration par internet

Si vous déclarez vos revenus par Internet, vous disposez d’un délai supplémentaire pour effectuer votre déclaration. Les dates limites de dépôt diffèrent selon le département d’habitation :

Départements de résidence
Date limite de dépôt
Départements n° 01 à 19 (zone 1) mardi 23 mai 2017, minuit
Départements n° 20 à 49 (zone 2) mardi 30 mai 2017, minuit
Départements du n° 50 au 974/976 et non-résidents (zone 3) mardi 6 juin 2017, minuit

Vous avez dépassé la date limite de déclaration, que faire ?

En cas de problème entrainant un retard de déclaration, n’hésitez pas à contacter les services fiscaux pour régulariser votre situation. En cas de manquement non justifié, vous pourrez encourir des pénalités de retard qui s’appliquent à hauteur de 0,4% du montant de l’impôt par mois de retard, en plus de la majoration de 10% du montant de l’impôt.

 

Ajouter un commentaire

commentaires



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑